Connecteur K2 pour DocuSign – Part 2

Cet article fait partie d’une série de 4 articles :

  1. Introduction sur le connecteur K2 pour DocuSign.
  2. Que peut-on faire avec le connecteur DocuSign ? (vous êtes ici )
  3. Comment le configurer ?
  4. Comment l’utiliser ?

Que peut-on faire avec le connecteur DocuSign ?

Une fois K2 configuré pour s’intégrer avec DocuSign (se référer à la partie 3 de cet article pour plus de détails), vous allez pouvoir utiliser les intégrations à différents niveaux de vos projets K2.

Côté processus

Voici les assistants de configuration disponibles dans les outils de conception client riche :
Assistants de configuration Designers client riche

et client léger :

Assistants de configuration Designer Web
lien vers la documentation de ces assistants

Ces assistants vont donc vous permettre de gérer :

  • la création, la suppression, la modification et la remise à zéro d’enveloppes,
  • l’upload de documents au sein de ces enveloppes,
  • l’envoi d’enveloppes,
  • la gestion des tabs et de leur position dans le document,
  • la gestion des bénéficiaires,
  • la gestion de dossiers.

Une enveloppe est un message électronique qui contient un ou plusieurs documents, la liste des bénéficiaires, le message accompagnant la demande de signature et des tabs. Les bénéficiaires sont les personnes qui vont devoir consulter ou signer les documents. Les tabs correspondent aux parties du document où une action de l’intervenant est attendue : signature ou saisie d’information (comme une date, une case à cocher, un champ pour saisir nom et prénom etc.). Enfin, les dossiers permettent de classer ses éléments DocuSign sur le même principe que les dossiers d’un système de fichiers. Un dossier DocuSign peut alors contenir plusieurs enveloppes, des contacts, des modèles, des champs (utilisés ensuite par les tabs) etc.

On retrouvera donc souvent dans ses applications K2 intégrant DocuSign, un sous-processus de signature qui permettra d’enchaîner les différentes actions nécessaires à la constitution des éléments à signer. Ce sous-processus sera invoqué depuis le processus métier de validation.

Exemple de processus de signature

Côté formulaire

Dans vos formulaires vous pourrez utiliser les intégrations DocuSign grâce aux smartobjects automatiquement créés lors de la configuration :
SmartObjects DocuSign

Ces smartobjects sont utilisés par les assistants K2 disponibles dans les processus.

Les cas d’utilisation peuvent être les suivants :

  • afficher une liste des statuts de mes enveloppes
  • afficher mes modèles d’enveloppes (et pourquoi pas, permettre leur sélection dans un formulaire en amont du lancement du processus de signature)
  • afficher l’audit DocuSign des actions relatives à une enveloppe

Pour plus de détails sur comment activer ces intégrations, il faut lire l’article suivant

Happy K2ing!

jean

Directeur technique de K2 France depuis 2006 et passionné par les technologies, je travaille dans le monde du BPM et des applications métier depuis… que je travaille :). Vous pouvez également me suivre sur twitter, linkedin.

One thought to “Connecteur K2 pour DocuSign – Part 2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *