Série v4.7 – K2 for SharePoint Register Once

Ce billet fait partie d’une série de billets sur les nouveautés de la version 4.7, mise à disposition le 22 septembre 2016.

Un rapide regard sur les premières pages de ce blog nous apprendra que la sortie de la version 4.7 de K2 blackpearl s’est accompagnée de nombreuses nouveautés. Aujourd’hui, le spotlight sera sur l’un des composants les plus utilisés avec K2, à savoir K2 for SharePoint. En effet, cette version 4.7 change entièrement la manière dont l’Add-In K2 for SharePoint est déployée sur vos sites SharePoint. Et pour voir comment et en quoi cet Add-In évolue, rien de mieux que de le déployer.

Un point de lexique, avant (suite…)

Smartforms : optimisation du temps de chargement des formulaires

Pour améliorer les temps de chargement des smartforms, vous avez des solutions applicatives souvent méconnues et des solutions d’optimisation au niveau de votre infrastructure. Nous allons donc dans un 1er temps voir comment optimiser les règles à l’initialisation du formulaire, puis ensuite quels paramètres peuvent être modifiés côté IIS pour jouer sur les performances d’exécution. (suite…)

Les différentes licences K2

Lorsqu’on définit l’architecture de sa plateforme K2, on va déterminer le nombre de serveurs K2 dont on a besoin. Ensuite, il va falloir sélectionner le type de serveur parmi les types suivants :

  • serveur de développement,
  • serveur de production,
  • et serveur de non-production.

Dans un 1er temps, nous allons voir à quoi correspondent chacun de ces types et dans quel cas on peut les utiliser. Ensuite, nous verrons, en fonction de l’architecture cible souhaitée, combien de serveurs il faut utiliser. (suite…)

L’arrivée de la v4.7 a un impact sur le support des anciennes versions

Bulletin technique K2[5 juin 2017 – Mise à jour de l’article suite à la modification du bulletin technique]

La version 4.7 de K2 va bientôt être disponible, et comme il s’agit d’une version importante (elle ouvre la voie à une nouvelle branche), cela va avoir un impact sur le support des différentes versions de K2.

Un bulletin technique complet sur le sujet vient d’être publié, mais prenons quelques minutes pour en faire ressortir les points importants. (suite…)

Infra : se préparer à l’arrivée de la v4.7

Bulletin technique K2

La version 4.7 de K2 va bientôt être disponible, elle va apporter de nombreuses nouvelles fonctionnalités et pour pouvoir mettre à jour vos environnements existants, il va surement falloir prévoir la mise à jour de certains de vos composants de base (OS, SQL etc.).

Un bulletin technique complet sur le sujet vient d’être publié, prenons quelques minutes pour en faire ressortir les points importants. (suite…)

Consolidation des bases de données K2

Bulletin technique K2

Avant la sortie de la version 4.6.0 des produits K2, l’installation de la plateforme déployait une dizaine de base de données . De quoi donner quelques sueurs froides à nos amis administrateurs.

La version 4.6.0 a permis de rendre cela moins effrayant, puisqu’à partir d’avril 2012, toute installation fraîche ne déployait plus qu’une seule base de données (disposant de plusieurs schémas). En revanche, cela n’est valable que pour les installations fraîches, c’est-à-dire qu’une mise à jour depuis une version antérieure conserve les multiples bases de données.

K2 a donc mis à disposition des (suite…)

Réinstaller le service windows K2 blackpearl

Le serveur K2 blackpearl a deux modes de fonctionnement :

  • Mode console : lancé manuellement depuis le menu démarrer de Windows > K2 blackpearl > K2 blackpearl server. Ce mode permet de visualiser directement les actions K2 dans la console. Très utile pour le débogage ! On parle de ce mode dans le billet sur la gestion des logs K2, il est alors possible de définir le niveau d’information qu’on souhaite voir dans la console.
  • Mode service : mode par défaut pour les environnements de production, un service Windows est créé et lancé avec les identifiants du compte de service K2 saisis lors de l’installation.

Il peut arriver que le service soit supprimé, par erreur ou bien à cause de l’installation d’une licence développement (en effet, un serveur de développement K2 ne peut fonctionner qu’en mode console, donc lorsqu’on applique par erreur une licence de développement sur un serveur qui n’en est pas un, alors le service Windows K2 blackpearl est supprimé). Voici donc la méthode qui permet de remettre en place le service Windows sans avoir à ré-exécuter le K2 blackpearl Setup Manager de bout en bout ! (suite…)

L’essentiel de la gestion des journaux dans K2

K2 blackpearl a une structure de journalisation unifiée. Cela permet à tous les composants de K2 blackpearl d’enregistrer les informations au même endroit, en tirant parti d’un mécanisme unique et en éliminant la nécessité de code supplémentaire. Cette structure de journalisation unifiée offre une variété d’options de journalisation pour le K2 HostServer, comme le choix de destination ou des types de fichier, de fixer individuellement les niveaux de gravité et plus encore. Cet article décrit les options disponibles du serveur hôte de journalisation, comment les configurer et les considérations de (suite…)

Le réveil des formulaires K2 ou un warm-up pour smartforms

Problématique

Lorsque vous créez des formulaires K2, il se peut que le premier utilisateur de la journée se plaigne de performances dégradées par rapport à l’expérience habituelle.

Pour éviter cela, il est possible de simuler le premier chargement de la page sous Internet Explorer, chaque matin sur le serveur K2. On va donc « réveiller » les formulaires.

(suite…)

K2 et l’Authentification par revendication (claims)

Claims

L’arrivée de SharePoint 2013 a introduit pour beaucoup d’entre nous la notion d’authentification par revendication. Pour plus d’information concernant les notions d’Identité, d’authentification et d’autorisation, suivez ce lien.

Historiquement, SharePoint 2010 a introduit l’authentification par revendication chez Microsoft, mais NTLM et Kerberos étaient aussi supportés. Dans SP 2013 online, seul l’authentification par revendication persiste. Le format des jetons est spécifique, appelé SAML (pour Security Assertion Markup Language, c’est le seul accepté par K2 et SP). Par ailleurs, K2 fait partie des rares applications (suite…)