K2 vs développement spécifique

K2 vs développement spécifique

Lorsqu’on fait des recherches sur le web sur le workflow en environnement Microsoft, on trouve des résultats sur les technologies K2 et d’autres sur les Microsoft Windows Workflow Foundation (WF). Alors quelles sont les différences entre ces 2 “outils/fonctionnalités/plateformes” ? Dans les 2 cas, on parle de workflow, mais parle-t-on de produits concurrents ? C’est ce que nous allons essayer de voir dans la suite de ce billet.

Qu’est-ce que les WF ?

WF est un composant du Framework .NET. C’est une technologie qui fournit aux développeurs un modèle de programmation permettant de concevoir plus facilement, dans Visual Studio, des composants (dll) dont les fonctions et les méthodes peuvent s’enchaîner. Il s’agit donc d’une sorte d’accélérateur de développement pour traiter des problématiques d’enchaînement de tâches qui permet d’avoir une vue graphique des méthodes utilisées.

  • WF est à la fois un framework et un ensemble d’outils de programmation permettant de concevoir un logiciel de gestion de workflow.
  • Cette technologie offre aux développeurs des modèles de code d’un niveau supérieur, il s’agit de code .net avancé.
  • Elle est extensible pour permettre de mener à bien une vaste gamme de projets de développement qui nécessitent l’exécution de processus ou de la logique métier via le code .NET personnalisé.
  • Elle s’adresse aux éditeurs de logiciels indépendants (ISV), et aux développeurs de produits Microsoft et de produits tiers (comme K2) qui souhaitent intégrer les fonctions clés de WF et les étendre davantage.
  • En standard, WF ne dispose pas de serveur de processus exécutable directement, puisque WF n’est qu’un moyen de modéliser du code. Pour pouvoir exécuter WF, il faut développer le serveur (ou « hôte ») ou l’intégrer à Internet Information Services (IIS) et aux nouvelles technologies axées sur IIS telles qu’AppFabric.

Qu’est-ce que K2 ?

K2 est une solution logicielle complète d’informatisation et d’automatisation des processus comprenant :

  • une architecture serveur évolutive,
  • des outils de modélisation adaptés au profils des utilisateurs (fonctionnel, technico-fonctionnel ou technique) et directement intégrés à leur environnement de travail habituel (application bureautique, outil de conception web intégré ou non à SharePoint, Visual Studio),
  • des fonctions de routage et de gestion des tâches,
  • de création simplifiée de formulaires,
  • de sécurité et de gestion des droits,
  • d’intégration des données métiers issues de systèmes tiers,
  • d’administration et de gestion des processus,
  • de visualisation en temps réel de l’état d’avancement des processus,  des indicateurs de performance (KPI) et du reporting

K2 se base sur les technologies Microsoft et donc sur les WF.

Il s’agit d’une solution centrée sur la simplicité de création d’applications métier, l’objectif principal est de réduire au maximum les phases de réalisation (modélisation des processus, d’élaboration des formulaires et des rapports). Même s’il n’y a pas de développement à faire avec K2, on parlera d’outil de RAD (outil de Développement Rapide d’Applications).

Les différences

La philosophie et les objectifs de WF et d’une plateforme de gestion d’applications métiers telle que K2 sont différents, il ne s’agit pas de produit réellement concurrents. K2 s’appuie sur WF pour sa capacité à fournir des briques aux applications pensées sous forme de workflow. K2 tire parti de tous les atouts de WF et en étend les capacités avec de nombreuses fonctionnalités, là où s’arrête la couverture de WF.

Chacune des deux technologies répond à des besoins différents. Là où il est nécessaire de créer un service de workflow de très bas niveau dans le cadre d’une architecture applicative ou éventuellement au sein d’un produit, WF est parfaitement adapté. Si l’objectif est de concevoir une application basée sur des processus métier rapidement, alors K2 constitue la réponse adéquate.

Pour mettre en image tout ceci, voici quelques illustrations :

  1. Une modélisation workflow faîte avec K2. On constate ici, que le vocabulaire employé est très axé sur le métier. On modélise avec K2 comme si on décrivait le processus dans Visio.Une modélisation de workflow faîte avec K2
  2. Derrière l’événement entouré en rouge (événement d’envoi de mail), on retrouve l’assistant de configuration suivant :Un assistant de configuration K2
  3. Une modélisation workflow faite avec WF. Il s’agit bien d’un flux, mais d’une vue technique de l’utilisation des méthodes qui ont été utilisées.Une modélisation de workflow faîte avec WF
  4. En descendant d’un cran, on va devoir programmer ce qui correspond au résultat qu’on souhaite obtenir.Le code derrière une activité WF

Lorsqu’on précise que K2 est bâtit sur WF, cela veut dire que l’utilisation de l’assistant de configuration illustré au point 2, permet de générer automatiquement les points 3 et 4.

L’utilisation de K2 permet donc de réduire considérablement le coût de réalisation, la complexité (il n’y a plus de programmation à faire), les délais de mise à disposition et les frais de maintenance des solutions métiers à base de workflow et de processus. Voici un graphique qui présente les différences de temps d’implémentation d’une application métier avec K2 ou en développement spécifique en utilisant les WF.

4 typologies d’applications sont utilisées pour la comparaison :

  1. Applications simples.
  2. Applications moyennement complexes.
  3. Applications complexes avec interfaces utilisateurs en .net.
  4. Applications complexes avec interfaces utilisateurs utilisant les K2 smartforms.

Voici en un graphique le résumé de cette comparaison :

Comparaison des temps de conception

Ce billet est un extrait de notre livre blanc sur le sujet que vous pouvez retrouver sur le site de K2 France. N’hésitez pas à le consulter pour avoir plus de détails sur les typologies d’applications et sur les différences entre les outils.

jean

Directeur technique de K2 France depuis 2006 et passionné par les technologies, je travaille dans le monde du BPM et des applications métier depuis... que je travaille :). Vous pouvez également me suivre sur twitter, linkedin.

One thought to “K2 vs développement spécifique”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.