K2 et le BPMN 2.0

Est-ce que les modélisations K2 respectent les normes BPMN 2.0 ? (Business Process Model and Notation, version 2.0)

enk2besoin K2 et le bpmn2.0

Il s’agit évidemment d’une question que nos prospects se posent régulièrement. Jusqu’à récemment, le support n’était pas “officiel”, un outil sur notre espace communautaire permettait de transformer une modélisation BPMN 2.0 en une modélisation K2. Aujourd’hui un outil équivalent (mais plus complet) est en cours d’intégration au produit, et c’est le sujet du billet du jour. Nos clients et partenaires qui souhaitent le tester peuvent le télécharger sur l’espace beta du portail clients et partenaires.

Qu’est-ce que le BPMN 2.0 ?

Le BPMN 2.0 est une norme de modélisation des processus d’entreprise maintenu par l’Object Management Group (OMG qui gère aussi l’UML, le corba etc.), cette version est sortie en janvier 2011. Comme toute norme, elle permet de standardiser et son cheval de bataille est la représentation graphique des processus de votre organisation. Elle se veut simple, intuitive et compréhensible par tous les interlocuteurs du projet (de celui qui définit à celui qui utilise en passant par celui qui réalise), elle doit donc également faciliter le passage entre les outils de modélisation pure (appelés outils de BPM – Business Process Modeling) et les outils qui vont permettre l’exécution informatique des processus (appelés outils de BPM – Business Process Management… Hé oui  nous voilà avec un même acronyme pour 2 types d’outils différents).

Entrée WikiPédia.

K2 et le BPMN 2.0

Lorsqu’on aperçoit une modélisation K2, il est évident qu’elle ne respecte pas les normes de notation BPMN. En effet, la modélisation K2 est centrée sur l’exécution et la configuration des événements qui permettent l’intégration avec le SI. Il s’agit ici de paramétrer concrètement des intégrations comme :

  • l’exécution d’une procédure stockée SQL Server,
  • la mise à jour de métadonnées dans SharePoint,
  • l’appel à une BAPI SAP,
  • le déplacement d’un utilisateur dans un groupe de l’annuaire,
  • et bien d’autres événements “systèmes”.

ou de mettre en place des règles avancées dans le cadre de l’exécution d’une étape humaine :

  • les actions en cas de dépassement de date d’échéance (le processus d’escalade K2 : notification par mail à l’intervenant au bout de 2 jours, puis au bout de 4 jours, de 5 jours ; puis à 6 jours, réassignation automatique de la tâche et passage en dossier urgent, enfin au bout de 10 jours refus automatique du dossier),
  • l’association entre une étape du processus et son interface utilisateur, avec l’activation, l’ajout ou la désactivation de règles ayant été pré-paramétrées sur le dit formulaire.

Une modélisation K2 va donc dans un niveau de détails techniques qui n’est pas prévu dans les normes BPMN, détails très précis et contextuels aux outils intégrés ou au besoin fonctionnel. Afin de ne pas complexifier l’expérience de conception, K2 a donc préféré avoir ses propres normes graphiques de modélisation, ceci a toujours été confirmé par les adeptes du BPMN qui ont tenté l’expérience K2. D’autres éditeurs d’outils de BPM (précisons : M pour Management) ont préféré étendre les capacités du BPMN 2.0 pour y intégrer les spécificités liées à leur produit… Tout cela n’est qu’une histoire de choix, il y a dans tous les cas des avantages et des inconvénients, et même si la modélisation ressemble à ce qu’on a l’habitude de voir en BPMN 2.0 pur, il faudra passer par une fonctionnalité d’import/export si l’on souhaite consulter/ouvrir/modifier la modélisation avec un autre outil que celui de l’éditeur de BPM.

Ceci n’est pas une spécificité ou une excentricité des éditeurs de BPM, ni même un manque du BPMN 2.0. Si on prend l’exemple du format Open XML : il a été créé par Microsoft pour Office 2007 et est devenu un standard, pourtant on note toujours des différences à l’ouverture d’un tel document avec diverses suites bureautiques, certaines fonctionnalités étant toujours plus ou moins laissées à l’appréciation de celui qui les implémente.

Fonctionnalité d’import/export BPMN

K2 apporte aujourd’hui le support officiel de cette fonctionnalité d’import/export. Comme indiqué en introduction, cela était possible précédemment grâce à l’apport d’un outil disponible sur notre espace communautaire.

K2 utilise le format standard “BPMN 2.0 XML” (extensions de fichier .bpmn ou .xml) qui peut être importé ou exporté depuis tout outil de modélisation respectant les normes BPMN 2.0. Nous allons donc voir dans la suite de ce billet comment fonctionnent les imports/exports de conception avec K2 Studio (cela fonctionne à l’identique avec K2 pour Visual Studio).

Exporter une modélisation K2 en BPMN
  1. Ouvrir une modélisation typique K2 (dans le sens où elle n’aurait pas été modélisée avec un outil BPMN au prélable – modélisation de haut en bas, conditions portées directement par les liens) avec K2 pour Visual Studio :
    Modélisation K2 typique
  2. Dans l’explorateur de solution, faire un clic-droit sur le nom du projet et cliquer sur export (seuls les processus inclus seront exportés) :
    Export
  3. Choisir le répertoire d’export et éventuellement le l’extension du fichier (par défaut .bpmn, ou alors .xml) :
    Export - choix des options

Importons à présent cette modélisation dans d’autres outils de conception :

  1. 1er outil :
    Modélisation Outil 1
  2. 2ème outil :
    Modélisation Outil 2

On retrouve donc la modélisation K2 avec ses spécificités. Elle peut cependant être modifiée à loisir et donc servir de base pour une documentation respectant les standards.

Importer une modélisation BPMN 2.0 dans K2

L’import fonctionne sur le même principe. Vous pouvez faire un clic-droit sur un projet K2 existant (comme précédemment pour l’export), et sélectionner le module import. Il va alors falloir référencer le fichier .bpmn ou .xml provenant de votre outil de modélisation afin de la convertir en modélisation K2.

  1. Modélisation BPMN de base :
    Modélisation BPMN de base
  2. Ouverture dans K2, on remarque que les événements K2 ont été ajoutés (événement système, événement mail, événement formulaire), il faudra cependant finir leur configuration :
    Ouverture dans K2

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à utiliser les commentaires.

Happy K2ing!

jean

Directeur technique de K2 France depuis 2006 et passionné par les technologies, je travaille dans le monde du BPM et des applications métier depuis... que je travaille :). Vous pouvez également me suivre sur twitter, linkedin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.