K2 Five – La création d’un workspace

Ce billet fait partie d’une série de billets sur les nouveautés des versions Five et Cloud, mises à disposition en octobre 2017.

Avec les nouvelles fonctionnalités que propose K2 Five il est maintenant possible de créer ses workspaces et ainsi offrir une plateforme personnalisable pour une application de son choix (on en parlait ici juste avant la fin de l’année). Il est intéressant pour un utilisateur final d’utiliser des workspaces personnalisés à l’image de ses applications ou groupes d’applications, pour répondre au mieux à ses tâches et intégrer sans difficulté une navigation entre les principaux espaces/fonctionnalités de son application. 

Je vais vous présenter via ce billet comment mettre au point rapidement un workspace personnalisé, simple et disposant des fonctionnalités d’applications basiques que nous utilisons en général. Inutile d’être classé au rang d’expert pour pouvoir réaliser ce genre de conception, l’outil qui a été développé est intuitif et vous y retrouverez des principes de logique K2 .

Les pré-requis

    • Une application
    • La console de management
    • Le workspace (haha)

Explication

Le workspace doit être vu comme un outil de performance qui améliore l’interaction de l’utilisateur final avec l’application, elle va être le constituant d’un workspace personnalisé et donc être propre à celui-ci. La console de management est notre boite à outil qui va nous permettre de configurer les workspaces, en nous proposant dans la catégorie “Users” un onglet “Custom Workspace” qui sera lié à la partie architecturale, et l’onglet “Workspace settings” dédié à l’attribution des fonctionnalités mises à disposition (Redirect, Share, View Flow…).

Pratique

La configuration d’un workspace

Rendez-vous sur la console de management dans la partie “Users” onglet “Custom Workspace” comme sur l’image ci-dessous.

 

Partie configuration d'un workspace
Accès à la partie configuration d’un workspace

C’est ici que vous allez pouvoir ajouter /éditer / supprimer un workspace ainsi qu’en faire des copier/coller. La console vous propose aussi d’en sélectionner un par défaut qui s’affichera à l’initialisation de votre workspace ; une partie hide / show permet de cacher des workspaces en fonction de vos besoins, sans avoir à les supprimer. (so genious )

Exemple :

  • Details

En cliquant sur Add une nouvelle fenêtre (Details) s’ouvre, celle-ci nous permet de configurer les premiers éléments tels que le nom, une description, une info-bulle, il est obligatoire de renseigner le champ link (Form ou Web URL) avant de pouvoir passer à la seconde partie (Menu), terminer ensuite cette première configuration par les propriétés que vous souhaitez affecter.

Deux possibilités vous sont proposées afin de lier une page d’accueil à votre workspace, la première “Form” va cherche via un picker les formulaires K2 que vous avez créés ou alors, “Web URL” qui vous demande simplement de renseigner un lien permettant d’afficher un contenu.

Configuration d'un workspace
Affichage d’un contenu
  • Menu

Dans la partie Menu vous allez pouvoir décider de l’architecture de votre workspace. Je m’explique, comme vous le voyez sur l’image ci-dessous dans la partie de gauche il y a les différentes catégories que j’ai configurées avec en gras les en-têtes de sous-catégories. Pour se faire il vous suffit de cliquer sur “add new item” on retrouve comme pour “Details” la même interface à remplir.

Je créer une catégorie nommée “DAE” avec comme type “Header” (en fonction de la catégorie choisie, différentes informations peuvent apparaître) ensuite je renouvelle avec une sous-catégorie “Nouvelle DAE” comme type “Smartform or URL” (les informations “Icon” et “Link” se rajoutent) avec comme exemple un formulaire de nouvelle demande. Je sélectionne un icon dans la drop-down list puis une méthode d’affichage qui sera web URL pour moi, les propriétés me conviennent tel quel.

Configuration d'un workspace
Catégorie “Header”
Configuration d'un workspace
Catégorie “Smartform or URL”

Vous pourrez ensuite ajouter des catégorie/sous-catégorie grâce au bouton “+” et les déplacer avec le principe de move up/move down (le même que pour les rules dans le designer) si vous souhaitez une architecture remaniée, les supprimer aussi avec la corbeille.

Configuration d'un workspace
Les boutons de configuration
Configuration des Settings

Je vous en parlais un peu plus haut, la console de management propose une seconde partie de configuration du workspace qui est l’onglet “Workspace settings”, c’est là où on va littéralement pouvoir décider des possibilités d’actions asscoiées aux formulaires de tâches que l’on souhaite mettre à disposition de ses utilisateurs.

Les fonctionnalités mises à dispositions permettent de réguler les possibilités d’actions des utilisateurs, on voit dans l’image ci-dessous une possibilité de cacher entièrement “l'Action Bar” ou alors, de sélectionner les actions que l’utilisateur aura le droit d’exécuter. Et tout ça par le simple biais de bouton check box.

Les actions possibles via le workspace
Workspace Settings
Utilisation du workspace

Maintenant que nous avons configuré notre premier workspace nous allons voir le rendu final, pour cela rendez-vous sur le workspace et cliquer sur le bouton tout en haut à gauche comme indiqué sur l’image ci-dessous.

Workspace
Accès aux workspaces personnalisés

 

Vous avez devant vous la liste des workspaces personnalisés que vous aurez configurés ainsi qu’un accès rapide aux sites K2. Logiquement il y a deux workspaces qui s’affichent sur votre écran, un personnalisé et celui par défaut, il vous suffit de cliquer dessus. 

Workspaces
Listes des workspaces

 

Vous reconnaissez la colonne latérale gauche qui contient les catégories que vous avez paramétrées dans la partie “Menu” de la configuration du workspace et au centre la page que vous avez renseigné par Form ou Web URL dans la partie “Details”.

Workspace
Accueil du workspace personnalisé

Vous pouvez retrouver vos tâches en attentes via le type “task list” que j’ai pris le temps de paramétrer, et donc profiter d’une utilisation complète du K2 workspace selon vos attentes !

Workspaces
Gestion des tâches

Ce billet fait partie d’une série de billets sur les nouvelles fonctionnalités de K2 Five/Cloud. Les autres articles disponibles sur ce sujet sont :

C’est tout pour ce billet, on se retrouve plus tard pour présenter d’autres fonctionnalités.

Enjoy 

Vincenzo

Consultant Junior Pre-Sales at K2 Linkedin: Vincenzo Denis

6 thoughts to “K2 Five – La création d’un workspace”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.