ROI avec K2 – Partie 1 – Les bénéfices qualitatifs

Dans la continuité des bonnes résolutions de début 2018, voici un 2nd billet qui traîne depuis trop longtemps dans mes brouillons. Parlons donc de retour sur investissement avec K2 (ou ROI, Return On Investment).

Dès que l’on souhaite investir dans une plateforme d’entreprise telle que K2, peut se poser la question du ROI. En combien de temps mon investissement sur K2 sera rentabilisé par rapport à ma situation actuelle ? Lorsqu’on se pose la question en ces termes, on attend des chiffres sonnants et trébuchants, et malheureusement, construire une formule permettant de faire ce calcul est assez complexe tant elle doit inclure de paramètres, tous aussi différents les uns des autres et également très contextuels.
Et puis le ROI de l’utilisation d’un tel produit n’est pas que quantitatif, il est multi-dimensionnel et dépendant des applications implémentées, du secteur d’activité, de votre organisation pour la réalisation etc.

Les bénéfices difficilement quantifiables :

Dans un 1er temps, une chose est certaine, l’utilisation d’une telle plateforme apporte de nombreux bénéfices. On pourra citer quelques bénéfices dits directs :

  • Amélioration de la productivité, de l’efficacité et de l’agilité (Implémentation Low Code par utilisation de briques réutilisables, accès depuis n’importe où, depuis n’importe quel terminal).
  • Réduction des erreurs, des failles, du temps passé à chercher de l’information, ainsi que la limitation des doubles saisies et de la nécessité de refaire/recommencer quelque chose déjà réalisé.
  • Equipes de conception, développement et maintenance moins conséquentes ou alors ayant une capacité de production plus élevée (ce qui est intéressant dans un contexte où on en demande toujours plus aux directions informatiques et plus rapidement, sans forcément plus de moyens).
  • Atténuation des risques.
  • Perspectives d’amélioration continue des processus.

… et quelques bénéfices indirects :

  • Contrôle et gestion centralisés de l’ensemble des processus.
  • Amélioration de la conformité (on parlait dernièrement du GDPR, mais c’est également valable pour les normes ISO ou SOX : l’utilisation de la plateforme K2 peut être un accélérateur et un facilitateur car elle apporte nativement des réponses à certaines exigences).
  • Simplification et centralisation des capacités d’audit.
  • Collaboration améliorée (réconciliation MOA/MOE).
  • Simplification de l’alignement de l’IT sur les besoins métiers.

Essayons de classer ces bénéfices par type d’utilisateurs dans une mini infographie :

Les bénéfices qualitatifs en bref
Les bénéfices qualitatifs en bref

Quelques retours d’expérience clients :

Prenons quelques exemples de bénéfices non directement quantifiables, tirés de l’expérience de nos clients :

    1. Délai de prise de décision d’arrêt d’une chaîne de production : dans l’industrie, un de nos clients fait du piquage qualité sur une chaîne de production. Pour chaque lot extrait, un processus K2 s’exécute afin d’accompagner les intervenants dans leur mission. Les intervenants saisissent les résultats des tests, un scoring est fait, des intervenants supplémentaires doivent éventuellement prendre le relais, puis en fonction des résultats, les responsables prennent des décisions. Grâce à l’utilisation de K2, le traitement du processus s’effectue maintenant en moins de 3 jours, contre deux semaines auparavant. Tout le monde sera d’accord pour dire qu’arrêter une chaîne de production au bout de 3 jours n’a pas le même impact financier que si on attend deux semaines .
    2. Eviter la perte d’un ordre de virement : dans le domaine bancaire, en informatisant (entre autres) avec K2 tous les ordres de virement des traders en salle de marché, notre client s’assure que plus aucun ordre ne peut être perdu ou égaré et sera traité avec la bonne priorité. Modifier sa position sur un ordre avec 1h de retard peut avoir des conséquences désastreuses (avec beaucoup de 0 devant la virgule).
    3. Baisse du taux de résiliation : dans le domaine de l’assurance, un client réalise avec K2 une application permettant de gérer l’ensemble des échanges avec ses propres clients (déclaration de sinistre, demandes contractuelles ou diverses etc.). Depuis la mise en place de l’application, notre client constate une augmentation de la satisfaction (liée entre autres à la traçabilité publique de toute demande) et une baisse des résiliations : cela n’a pas de prix .

Il s’agit de quelques exemples, mais dès lors que la plateforme K2 est utilisée pour des applications critiques au sein de son organisation, il est possible de trouver des équivalents.

Je vous propose d’essayer de quantifier un ROI à l’utilisation de K2 dans un prochain article. RDV dans 2 semaines, et d’ici là, happy K2ing !

jean

Directeur technique de K2 France depuis 2006 et passionné par les technologies, je travaille dans le monde du BPM et des applications métier depuis... que je travaille :). Vous pouvez également me suivre sur twitter, linkedin.

One thought to “ROI avec K2 – Partie 1 – Les bénéfices qualitatifs”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.