Nouvelle version – Nexus Platform June’20 Update

La mise à jour des tenants vers l’update 12 (pardon vers l’update de juin) a débuté. Passons donc en revue les principaux ajouts de cette version.

Au même titre que la version on-premise renommée K2 Platform Classic, K2 Cloud hérite aussi d’une nouvelle appellation et devient K2 “Nexus” Platform. Voici la Press Release, et le billet de notre directeur produit Burley Kawasaki.

Cette version marque également la fin de la parité de fonctionnalités entre les environnements on-premise et online, qui évolueront à présent chacun de leur côté et avec une politique forte et annoncée de priorisation de la version online. Cette parité s’arrête donc à K2 Cloud Update 11 avec K2 Platform Classic (5.4). En effet, la majeure partie des nouveautés dont nous allons parler aujourd’hui ne seront pas portées on-premise.

Fini également les numéros d’Update, l’update est à présent taggué de son mois de livraison.

Et donc ? Quelles sont ces nouveautés :

Avant toute chose :

Fonctionnalités dépréciées

Nous en avions déjà parlé dans l’article sur la sortie de K2 Platform Classic (5.4), mais cela est aussi valable pour la version en ligne.

Les fonctionnalités liées au stockage de documents en ligne telles que Google Drive, OneDrive, DropBox et Box au travers du connecteur nommé “Cloud Storage” (dont nous avions parlé ici) ne sont plus disponibles. Idem pour la feature Dynamics 365 for Sales.

Pour ceux qui avaient activé ces fonctionnalités, la gestion du connecteur est toujours disponible depuis le K2 Management Site, partie Integration et Service Types.

Les capacités de la plateforme K2 ne sont en rien impactées par ce changement. En effet si vous souhaitez intégrer votre plateforme avec l’un de ces outils, il est tout à fait possible de le faire en s’appuyant sur le connecteur REST de K2 ou sur le nouveau JSSP dont nous allons parler dans cet article, c’est juste un petit peu moins User Friendly à la configuration. Si vous le plébiscitez, on se fendra d’un article expliquant comment faire cette configuration.

Nouveautés

Nouveaux fournisseurs d’identités supportés

Jusqu’à aujourd’hui, un client K2 Cloud devait absolument intégrer son Azure Active Directory (AAD) à ses environnements K2 online pour la gestion des identités et authentifications. La 1ère étape de la mise à disposition d’un tenant était alors le consentement de connexion entre l’AAD et le tenant K2 Cloud.

Avec K2 “Nexus” Platform, l’AAD n’est plus un pré-requis. En effet, n’importe quel fournisseur d’identité (IdP) compatible OpenID et SCIM peut être utilisé. Cela permet ainsi à tous ceux qui avaient déjà déployé de telles solutions de s’appuyer dessus sans forcément rajouter une nouvelle brique comme pouvait l’être AAD.

Le standard OpenID permet de gérer l’authentification des utilisateurs et s’appuie sur OAuth 2.0, puis le standard SCIM (System for Cross-domain Identity Management) permet lui de gérer la synchronisation des identités. Donc au delà de l’ouverture à d’autres systèmes de gestion des identités, on dispose également de beaucoup plus de flexibilité sur la gestion des utilisateurs à synchroniser avec la plateforme K2, ce qui peut être très intéressant pour les grosses structures n’ayant pas besoin d’un déploiement global de K2.

K2 n’a pas encore eu le loisir de valider la totalité des IdP potentiellement compatibles, pour lequels il suffit de respecter les standards précédemment cités (OpenID et SCIM), donc pour le moment ceux qui ont été validés sont les suivant :

Microsoft Active Directory AAD
Google Suite G suite
PingOne
okta

Si jamais vous en utilisez un autre, pas de soucis pour faire le test, la procédure d’onboarding sera seulement un peu plus longue car elle nécessitera surement plus de travail de notre côté. Chaque IdP implémentant les standards de manière différente.

Autre bonne nouvelle : si vous avez plusieurs IdP compatibles, ils peuvent tous être rattachés à vos environnements K2 “Nexus” Platform.

Pour plus de détails et une vue sur l’architecture de cette nouvelle capacité, RDV sur la documentation produit.

JavaScript Service Provider (JSSP)

Le JSSP est une évolution majeure des plateformes K2 en ligne, permettant l’ajout et la personnalisation de connecteurs sans nécessité de passage par les connecteurs génériques tels que le connecteur REST, ce dernier obligeant souvent à des serializations/désérializations rébarbatives.

Pour ceux qui ont connu les versions à demeure de K2, le JSSP, dans un language et donc une approche légèrement différente, remplace en terme de fonctionnalité, la capacité à ajouter/créer des customs services types.

Alors il n’est toujours pas question de déployer une DLL sur votre environnement en ligne, mais plutôt de référencer un fichier .js, donc non compilé (accessible via une URL publique, sur github par exemple) ou alors de charger ce fichier directement au sein de votre environnement K2.

Le fichier .js à développer pourra utiliser, entre autres, des outils tels que Node.JS et NPM (Node Package Manager), ce qui est le cas des exemples fournis par K2. Puis K2 recommande l’utilisation de Typescript afin de bénéficier de l’intellisense lors de la phase de développement.

Une fois déployé ou référencé, un moteur interne d’exécution Javascript va interpréter le fichier et permettre l’exposition du service type pour vos smartobjects à venir.

Le partenaire évident de cette nouvelle fonctionnalité est la capacité à créer des custom steps (dont nous avions parlé ici) pour vos modélisations workflow, de façon à personnaliser encore plus l’expérience du concepteur.

N’hésitez pas à parcourir la documentation complète sur le sujet, partie “Extension de la plateforme” pour avoir plus de détails, et accéder aux projets exemples (un très basic, 2 utilisant MS-Graph – pour les mails et pour SharePoint, et 1 sur ODataV4).

MS Teams

Ce connecteur est un peu particulier dans le sens où il n’est pas “déployé” directement sur votre environnement et vous demandera donc un petit effort de configuration pour être activé.

Il est téléchargeable sur github et donc livré avec ses sources. Comment expliquer cela ? Tout simplement parce qu’il s’agit d’un connecteur basé sur le JSSP dont nous venons de parler et que son objectif est donc également de servir d’exemple pour l’utilisation de cette nouvelle fonctionnalité de personnalisation de son environnement.

Le projet GitHub contient donc, en plus des sources (éventuellement modifiables) le pas à pas qui va vous permettre de :

  1. Créer l’application Azure nécessaire en précisant les permissions requises.
  2. Créer la ressource OAuth côté K2 s’appuyant sur l’App Azure.
  3. Créer le Service Type K2 référençant le développement qui est fournit.
  4. Créer le Custom Step permettant de personnaliser l’expérience du concepteur (nouveauté de l’Update 11 dont nous avions parlé ici) et éviter d’avoir à faire un appel classique de SmO, comme on peut le constater sur la copie d’écran ci-dessous :
Envoyer un message Teams depuis un workflow

Une fois déployé et activé, ce connecteur vous permettra les intégrations MS Teams suivantes :

  1. Envoyer un message sur un channel.
  2. Retrouver la liste des Teams dont un utilisateur est membre.
  3. Retrouver la liste de toutes les Teams.
  4. Administrer une team : récupérer et mettre à jour les détails, ajouter ou supprimer des membres, ajouter des propriétaires, archiver ou ré-importer une team.
  5. Créer, modifier ou supprimer des channels et les tabs d’un channel.

Surveillance des erreurs

Vos processus peuvent à présent être configurés pour s’initialiser lors de la capture d’un nouvel événement : lorsqu’une instance de workflow tombe en erreur.

Nouvel événement de déclenchement

Lorsque vous utilisez cette option, le workflow que vous êtes en train de configurer est donc en mesure de surveiller toutes les erreurs qui peuvent arriver sur vos autres workflow et instanciera donc votre processus. Rien de plus simple donc maintenant pour configurer l’envoi d’un mail à certains de vos administrateurs et d’user des fonctionnalités K2 pour paramétrer des comportements conditionnels. En utilisant les règles de démarrage pour ne surveiller que certains processus, ou en utilisant des séquencements différents en fonction pour faire des mails différents en fonction des processus.

L’assistant de configuration de la règle de surveillance vous proposera alors de créer et associer automatiquement des variables de votre processus en cours de conception avec les données générales sur l’instance qui est tombée en erreur :

Liste des données contextuelles disponibles

K2 “à propos”

Il est maintenant super simple d’accéder à la version déployée de K2 et à l’historique des éventuelles versions précédentes, et ce, depuis la page d’accueil de l’outil de conception comme vous pouvez le constater sur les copies d’écran ci-dessous.

Accès à l’à propos de votre plateforme K2
Historique des versions

Voilà pour cette nouvelle version qui ouvre de nombreuses nouvelles possibilités. Profitez-en bien, et retrouvez le détail de ces nouvelles fonctionnalités dans la documentation K2 Platform, et le what’s new de cette release.

Happy K2ing!

jean

Directeur technique de K2 France depuis 2006 et passionné par les technologies, je travaille dans le monde du BPM et des applications métier depuis... que je travaille :). Vous pouvez également me suivre sur twitter, linkedin.

One thought to “Nouvelle version – Nexus Platform June’20 Update”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.